Lors d'un effacement, la température de l'air dans l'entrepôt frigorifique augmente.

Lors du redémarrage de l'installation, la puissance appelée peut alors être importante, c'est ce que l'on appelle l'effet "report". A plus long terme, on peut s'interroger sur l'effet de ces périodes d'arrêt sur la consommation électrique globale de l'installation. Existe t'il un effet "rebond" dû à l'effacement ?

Le projet a pour ambition de mettre en oeuvre des mesures sur des sites industriels et des simulations afin de répondre à cette question essentielle pour l'industriel entreposeur, mais également de manière plus générale pour la consommation électrique nationale.